La Lettre électronique de Jean-Pierre Sueur, sénateur du Loiret
Numéro 793 du 6 juillet 2020
Retrouvez aussi Jean-Pierre Sueur sur 
facebook twitter blog
 
Changement ?
 
Il est difficile de voir un « changement » dans le changement de Premier ministre.
Car la stratégie reste la même.
Emmanuel Macron avait annoncé le dépassement du clivage entre la droite et la gauche qui, pourtant, structure la vie politique de notre pays depuis 230 ans.
Il serait « ni de droite ni de gauche » ou « et de droite et de gauche. »
J’ai toujours pensé que, même s’il peut répondre aux aspirations d’un certain nombre de nos concitoyens lassés d’un jeu politique qu’ils jugent trop conflictuel ou trop rituel, ce dépassement était illusoire.
Il ne correspond pas à la réalité, car il est difficile de nier le fait que le fléau de la balance penche à droite.
Mais, au-delà même de ce constat, il mène à une grande confusion. Que l’on m’entende bien : ni la gauche ni la droite ne sont des ensembles monolithiques, comme toute notre histoire le montre.
Mais si la vie politique n’est pas organisée autour de formations politiques porteuses de projets concurrents, et donc de clivages – qui ne doivent pas être belliqueux pour autant –, elle devient illisible. Elle perd son sens.
Sans doute y a-t-il là une autre cause de l’abstention.
Et je serai encore plus clair : la prise en compte de la diversité des convictions, des propositions et des projets n’empêche en rien qu’il puisse y avoir des accords, des rassemblements sur des actions d’intérêt général. Nos intercommunalités, depuis les communautés de communes jusqu’aux métropoles, le montrent constamment.
Non, la politique n’est pas la guerre. Mais sans la force des convictions, elle perd son sens.
Jean-Pierre Sueur
Sénat
« Sortie » de l’état d’urgence sanitaire

Intervenant au Sénat le 2 juillet, j’ai défendu la question préalable sur le projet de loi organisant la sortie de l’état d’urgence sanitaire, après l’échec de la commission mixte paritaire (réunissant sept députés et sept sénateurs) à laquelle j’ai participé. Pourquoi ? Parce qu’alors que ce projet de loi annonce la fin de l’état d’urgence sanitaire, il confie en même temps au Premier ministre… toutes les mesures que l’état d’urgence induit… et cela en dépit du fait que l’article 3131-1 du code de la santé, tel que nous l’avons précisé et complété au Sénat, suite aux remarques du Conseil d'État, apporte toutes les réponses requises s’il fallait des mesures en urgence. Par ailleurs, j’ai fait remarquer que, dans ce cas, le Parlement peut se réunir à tout moment. Par cette question préalable votée à l’unanimité par le Senat, nous avons voulu montrer notre attachement à la sécurité sanitaire, mais aussi à nos libertés fondamentales et aux droits du Parlement.
Jean-Pierre Sueur

>> Lire mon intervention
>> Voir la vidéo

Dans la presse :
>> Le Parisien avec l’AFP
>> Public Sénat
Dans les médias
Public Sénat : un débat sur l’indépendance de la Justice et du Parquet

Jean-Pierre Sueur a participé à un débat sur l’indépendance de la Justice et du Parquet le 1er juillet sur Public Sénat, animé par Tâm Tran Huy. Il a débattu avec les avocats Thomas Clay et Patrick Maisonneuve, et la présidente du Syndicat de la magistrature, Katia Dubreuil.
>> (Re)voir le débat

Jean-Pierre Sueur sera l’invité de l’émission « Bonjour chez vous » animée par Oriane Mancini, en direct sur Public Sénat le mercredi 8 juillet de 7 h 30 à 8 h.
Loiret
Jean-Pierre Sueur interroge Jean-Philippe Vachia, nouveau président de la commission des comptes de campagne sur le financement des élections présidentielles

Conformément à l’article 13 de la Constitution, la commission des lois du Sénat a reçu le 1er juillet Jean-Philippe Vachia, candidat proposé par le président de la République pour exercer les fonctions de président de la commission des comptes de campagne et des financements politiques.
À cette occasion, Jean-Pierre Sueur l’a interrogé notamment sur le financement des élections présidentielles.

Lire :
>> L’intervention de Jean-Pierre Sueur et la réponse de Jean-Philippe Vachia
>> La totalité du compte-rendu de l’audition

>> Voir la vidéo
 
Contacts
Permanence parlementaire
1 bis, rue Croix de Malte - 45000 Orléans - 02 38 54 20 01
E-mail : sueur.jp@wanadoo.fr
Bureau du Sénat
Palais du Luxembourg -15, rue de Vaugirard - 75006 PARIS - 01 42 34 24 60
E-mail : jp.sueur@senat.fr
L'agenda de Jean-Pierre Sueur, au jour le jour
La revue de presse